© 2021 - Nadège TRIBOUILLARD - 1501 Rte de Manas 26450 Puy Saint Martin - 06.84.22.27.20 - N° Siret 850 463 720 00019 - Code APE 9609Z

Prêt à découvrir votre Histoire ?

Généalogiste

Vous trouverez ici des articles sur des sujets bien étranges ou décalés qui de prime abord n'ont que peu de rapport avec la généalogie ! Mais comme dit le dicton "l'habit ne fait pas le moine". Alors lecteur de passage ou "fan" de la première heure, vous trouverez ici, je l'espère, de quoi nourrir votre curiosité ! Bonne lecture.

 

Vous souhaitez être prévenu lors de la publication d'un nouvel article ? Inscrivez-vous en saisissant votre adresse mail.

En tête

20/03/2021

En tête

Un en-tête de document datant de la période révolutionnaire, arrive jusqu'à nous mais passe totalement inaperçu. 

 

Prêt à découvrir son histoire ?

Au cours de mes recherches, je consulte des documents à foison et la plupart sont sans grand attrait visuel. Mais parfois, j’ai de belles surprises.


Dans cette photo, je vous présente un en-tête de lettre.

 

 

en-tete photo personnelle -Source AD Drôme, cote L1009. 


Comme l’explique le dictionnaire de la langue française, un « en-tête est une courte formule imprimée ou gravée en tête de lettre, d’un document commercial ou administratif et qui donne divers renseignements sur la nature de son expéditeur ». 


Très bien, mais que peux nous apprendre ce visuel ?


Il est issu d’un courrier envoyé aux Administrateurs du Département de la Drôme par les Entrepreneurs des Métiers de Fonderie et Construction d’Artillerie. Nous sommes le 17 Vendémiaire An 3 du calendrier républicain , soit le 8 octobre 1794 de notre calendrier.


Durant la période révolutionnaire, les symboles du régime monarchiques ont été remplacés. Le développement de l’imprimerie et la liberté de la presse ont permis une large diffusion de nouveaux emblèmes (ou symboles) assez variés. Sur cette photo, nous en avons un exemple.
On peut lire la devise « guerre aux tyrans ; paix aux peuples », le nom de l’administration : « Fonderie et Construction d’Artillerie », « Liberté et Egalité » et enfin « la République Française une indivisible »
L’emblème de cette administration est resté : des canons, des boulets. Mais regardez bien, on y trouve aussi une sorte de pilier au centre surmonté d’un bonnet phrygien, une branche de chêne, une autre d’olivier et une hache.


Cela ne vous rappelle rien ? Non ? Vraiment ?


Vous trouverez ce symbole sur la couverture de votre passeport.

 

passeport français

photo source personnelle. 

Si, si, regardez bien la photo ci-dessus.


Cet emblème se nomme le faisceau du Licteur. Il est très souvent utilisé pour représenter la République Française, même s’il n’a aujourd’hui aucun caractère officiel.


Selon le site officiel de l’Elysée : « C’est un symbole qui nous vient du pouvoir romain ». 
Les faisceaux sont constitués par l'assemblage de branches longues et fines liées autour d'une hache par des lanières. Dans la Rome antique, ces faisceaux étaient portés par des licteurs, officiers au service des Magistrats et dont ils exécutaient les sentences. 


La révolution française réinterpréta ce symbole : le faisceau représente désormais l'union et la force des citoyens français réunis pour défendre la Liberté. L'Assemblée constituante impose en 1790 ses « antiques faisceaux » comme nouvel emblème de la France.


À la chute de la Monarchie, le faisceau de licteur devient un des symboles de la République Française « une et indivisible » (tel un faisceau). Il est repris sur le sceau de la Ière République et est toujours en usage aujourd'hui. Des branches de chêne et d’olivier entourent le motif. Le chêne symbolise la justice, l’olivier la paix. »


Maintenant lorsque vous sortirez votre passeport ou d’autres documents portant ce symbole, vous aurez une petite pensée pour cet en-tête de lettre sorti de sa cachette, noyé parmi plusieurs dizaines de documents. 

Une taxe sur les chiens Les nourrices